Le projet pédagogique

 
Projet éducatif de la crèche halte-garderie parentale
“les Gabignons”-Marçais

 

     Le projet éducatif est le document qui permet l’adhésion, le fonctionnement et la
continuité de la crèche malgré le renouvellement continu des parents ou le changement
des professionnels. Les professionnels vont s’appuyer sur ces valeurs pour élaborer le
projet pédagogique.


     En 2001 une association de parents s’est mobilisée dans le Boischaut-sud pour
diversifier le mode d’accueil de la petite enfance. Cette crèche parentale s’inscrit dans
un milieu rural. Une des volontés de la crèche est de garantir un environnement de
qualité aux enfants (goûters avec des aliments biologiques, produits d’entretient
écologiques…) et de favoriser le lien social entre tous les acteurs dans le respect et
l’accueil de toutes les diversités (sociales, culturelles, physiques, familiales).


     Le choix s’est porté sur une structure “Crèche Halte-garderie Parentale” car les
familles souhaitaient gérer et s’investir dans ce lieu à dimension humaine.


     La crèche parentale est un lieu d’accueil où le bien être de l’enfant est privilégié.
L’encadrement des enfants est assuré par une équipe de professionnels, les parents
viennent en soutient lorsque c’est nécessaire. C’est un lieu qui doit favoriser l’échange et
encourager la présence des différents acteurs qui côtoient la crèche.


     Pour définir les valeurs éducatives de ce projet nous avons fait confiance à nos
sensibilités de parents utilisateurs de la crèche, inspirés et documentés au cours des
groupes de travail par les écrits de l’Accep (au travers de la charte d’accueil du jeune
enfants ou de leurs documents disponibles à la crèche) des lectures personnelles
(références insérées au projet disponibles également à la crèche) et les échanges avec
la responsable technique.
 
1-Les grandes valeurs de la crèche


a) La communication des différents acteurs :


     Pour le bien être de tous et de chacun il est important de communiquer. L’enfant est
au centre des préoccupations et des échanges. De l’adaptation des premiers jours au
quotidien après quelques mois chacun doit mettre en oeuvre les échanges. Les enfants
sont accueillis dès deux mois et demi jusqu’à six ans, certains de façon hebdomadaire
sur plus de deux ans... Professionnels et parents les accompagnent dans leur croissance
et leur évolution pour leur apporter la nourriture dont ils ont besoin. C’est dans la
communication que se construisent des repères stables dans l’encadrementde l’enfant.
     Les transmissions effectuées à différents niveaux (parents –pros, pros-pros) jouent
ce rôle de cohésion dans la compréhension des enfants par les adultes. La crèche
devient ainsi un lieu d’échanges, de dialogues. C’est un univers sécurisant dans lequel
l’enfant pourra s’épanouir pleinement.


 Professionnels –Enfants :


Accueil de l’enfant : La crèche doit avant tout privilégier le bien être de l’enfant.
L’enfant pourra alors se sentir chez lui, la crèche devenant un peu son deuxième foyer.
Il faut pour cela développer les échanges entre l’enfant et toute l’équipe de
professionnels, prendre le temps d’observer ses rythmes son évolution. La période
d’adaptation est un moment privilégié qu’il ne faut pas négliger.


Qualité du langage : il nous semble important de travailler et de soigner la manière dont
nous nous adressons à nos enfants. L’enfant est considéré comme une personne à part
entière et il est important de s’adresser à lui entant que tel, d’égal à égal. Il faut bien
sûr se mettre à son niveau d’enfant pour lui expliquer les chose sans pour autant verser
dans un langage «bébé». Le choix du vocabulaire (utiliser des mots simples mais
précis et non des diminutifs par exemple) est primordial. Les adultes professionnels
travailleront la qualité de leur langage pour offrir un univers clair et sain aux enfants.
Les jugements de valeur des adultes envers les enfants doivent être reconnus et
travaillés pour disparaitre. Au sein de la crèche il n’y a pas celle «qui pleure toujours» ou
qui «ne pleure jamais», celui «qui met toujours le bazar» ; l’évolution de chaque enfant
est observée et accueillie.
Ecoute de l’enfant et de ses émotions : La crèche accueillant des enfants d’âges très
différents il faut veiller à prendre en compte la parole de l’enfant mais aussi ce qu’il
ressent et exprime dans le non-verbal. Etre à l’écoute de l’enfant, prendre le temps de
l’observer, le laisser parler ou s’exprimer comme une personne à part entière. Les
ouvrages d’Aletha SOLTER sont, à ce sujet, une source de travail intéressante.
 
Relation de confiance : En travaillant sur la qualité de l’accueil de l’enfant, nous
contribuons à établir une relation de confiance. Les professionnels référents auprès
d’un enfant permettent aussi d’établir cette relation de confiance. Les professionnels
référents rassurent l’enfant car il sont le relais entre la maison et la crèche. Les
référents sont les interlocuteurs privilégiés. Ils sont responsables de l’intégration de
l’enfant au sein du groupe, de sa reconnaissance et compréhension par les autres
professionnels.


 Professionnels-Parents :


      La particularité de la crèche des «Gabignons» est qu’elle se veut un lieu
d’échanges importants et riches entre les professionnels et les parents.
      Les parents trouvent dans les discussions quotidiennes avec les professionnels
des réponses à leurs questions sur la parentalité mais aussi des conseils pratiques qui les
aideront à mieux appréhender leur role de parent au quotidien. Les moments d’échanges
les plus importants et les plus courants sont ceux des transmissions autour de l’enfant.
     La crèche est un lieu d’échange autour des pratiques éducatives.
     Les parents sont certes des utilisateurs de la crèche mais aussi des employeurs ;
c’est la spécificité d’une crèche parentale. Les parents ont donc ainsi deux «casquettes»
qui ne doivent pas se mélanger. Les rôles de chacun doivent être bien définis et
reconnus pour faciliter les échanges et la communication entre les parents et les
professionnels. Ainsi, au quotidien, quand les parents s’adressent aux professionnels ils
le font avec leur casquette de parents.
     En revanche lorsque les parents ont à s’exprimer en tant qu’employeur ils
s’adressent au responsable technique. Le responsable technique est le représentant de
l’autorité et la personne la plus à même de répercuter les informations, les orientations
au sein de l’équipe. Elle fait le lien et l’entente entre les parents employeurs et l’équipe
de professionnels.


 Professionnels-Professionnels :


Groupe d’entente et de collaboration : L’équipe de professionnels est constitué de
personnalités différentes au service d’une même cause :assurer le bien être de l’enfant
et veiller à son épanouissement. L’enfant est au centre des préoccupations de l’équipe.
C’est un groupe qui travaille ensemble sur les même objectifs.
Intégration de nouveaux éléments : Il faut prendre en compte les compétences et les
savoirs faire de chaque professionnel. Il conviendra d’accorder à chaque professionnel
un temps d’adaptation pour lui permettre de se familiariser avec tous les éléments
spécifiques à la crèche.


Les transmissions : Ce sont des moments clés de la journée. Elles permettent une
cohésion et une collaboration au sein de l’équipe.
Les transmissions sont très importantes pour les parents car elles leur donnent l’image
d’une équipe cohérente qui travaille ensemble.


 Parents-Parents :


     La crèche des Gabignons doit s’organiser comme un lieu de vie convivial. C’est un
lieu de rencontres pour des parents de jeunes enfants. L’implication et l’engagement des
parents sont primordiaux. Les parents font vivre la crèche et la font évoluer en
proposant des activités nouvelles, en soutenant et motivant l’émergence de nouveaux
projets en fonction de leurs compétences, savoirs faires et disponibilité... La diversité
des engagements est un enrichissement personnel et collectif.
     Autour des événements quotidiens (emmener ou aller chercher son enfant) les
familles peuvent se rencontrer et développer des échanges... pouvoir parler de son
enfant, s’intéresser aux autres… Des temps quotidiens donc qui favorisent ces échanges
mais aussi des réunions d’échanges soutenues par les professionnels qui amènent au
témoignage et à l’écoute.
     La crèche parentale des Gabignons a un statut associatif. Cela implique une
participation parentale pour le bon fonctionnement de la crèche. Une part de la gestion
administrative est assuré par le conseil d’administration de la crèche composé de
parents, un soutien professionnel dans ces tâches (comptabilité notamment) est apporté
par l’association du réseau de crèches du Cher : l’ARPPE. (voir les statuts de la crèche
pour une description plus poussée de la gestion administrative). Différentes
commissions ont été définies afin d’établir les besoins de la crèche. Chaque famille se
doit de trouver sa place. Certains parents seront responsables de projets et amenés à
contacter d’autres parents pour les intégrer aux objectifs. Il est nécessaire que les
échanges soient accompagnés d’écoute et de compréhension. Peu d’implications sont
obligatoires mais le maximum de bonnes volontés permettent de voir plus grand, mieux
fait plus rapide.


 Parents-Enfants dans la crèche :


     Pour commencer il est bon de rappeler que les violences physiques ou verbales
d’un adulte envers son enfant ou un autre enfant au sein de la crèche sont interdites.
L’absence de jugement ou d’étiquettes permettra de garantir pour l’enfant une évolution
naturelle de sa personnalité.
     Le parent est en contact avec les enfants de la crèche au moment où il amène ou
vient chercher son enfant, au moment des permanences ou lorsqu’il se trouve au sein de
la crèche en tant que bénévole. Nous sommes reconnus par les autres enfants comme le
parent de notre enfant. Au fil des rencontres des échanges riches et variés peuvent se
créer. Les enfants nous interpellent et nous sommes en position pour leur répondre et
agir avec eux.
     Les professionnels sont une ressource en cas de doutes. Elles peuvent intervenir
pour donner des limites aux parents. Celles ci pourront être discutées entre parents et
responsable technique s’ il y a incompréhension.
 
     Pour les enfants de la crèche c’est la possibilité d’échanger socialement avec des
adultes extérieurs au cercle familial dans un cadre connu et sécurisant. Se faire
comprendre et être écouté par un adulte extérieur fait parti des événements
enrichissants dans la journée de nos enfants. Ces événements participent au sentiment
de reconnaissance nécessaire au confort des jeunes enfants.
     La présence des parents avec leurs propres enfants au sein de la crèche permet
de découvrir de nouveaux niveaux d’échange. Notre enfant nous voit agir avec lui dans un
lieu différent du foyer et s’intéresse à nos échanges avec d’autres enfants. Il est
important de parler avec son enfant de la présence du parent à la crèche. A certains
moments de sa croissance l’enfant peut être révolté par l’attention porté par son parent
à d’autres enfants (situation fréquente au moment de permanences). L’expression des
événements et l’écoute des émotions permettent d’évoluer dans ces expériences.


b) Accueil de la diversité :


Intégration des enfants porteurs de handicap et de leur famille :
La crèche parentale Les Gabignons souhaite pouvoir accueillir tous les enfants quelque
soit leur situation par rapport au handicap :
Consciente du postulat énoncé par l’ACEPP, «chaque enfant en situation de handicap est
d’abord un enfant : son accueil est un droit», la crèche se veut un lieu d’accueil ouvert à
tous.
Cette démarche s’inscrit dans un processus éducatif valorisant :
          - La reconnaissance de tous les parents comme les premiers éducateurs de
leur(s) enfant(s).
          - L’accueil de tous les enfants :permettant ainsi aux enfants en situation de
handicap de grandir avec d’autres enfants.
          - La reconnaissance de chaque enfant comme un être unique, différent, que
nous accueillons et accompagnons dans les premières années de sa vie.
           - La diversité des caractéristiques de chaque enfant comme une richesse pour
tous (enfants,professionnels et parents).
          - La mise en réseau des compétences professionnelles et de l’offre proposées
aux familles (création de liens avec les acteurs du champ médico-social, de
l’éducation spécilisée).


Ouverture aux diversités culturelles, sociales, ethniques et familiales :


     La crèche accueille au quotidien des familles d’origines culturelles diverses.
La crèche s’engage à accepter toutes les différences qui en découlent : alimentation,
habitudes de vie, choix éducatif (les parents sont libres de parler la langue de leur choix
à la crèche)… La crèche se veut unlieu d’échanges, de découvertes qui passe par une
acceptation des différences, des particularités de chaque enfant, de chaque famille.
Dans ce cadre, les professionnels ont pour mission de :
           - Respecter, prendre en compte et valoriser les identités culturelles de chacun.
           - De promouvoir la prise en considération des particularités de chacun : enfant
            et adulte.
La crèche refuse toutes les formes de discrimination.


2 Les valeurs éducatives :


     L’enfant est un individu à part entière, il évolue à la crèche dans le respect de son corps.
Le collectif va demander un apprentissage particulier à l’enfant qu’il peut effectuer sans
violence de la part de l’adulte : sa volonté étant accompagnée et pas brimée.
     L’encadrant aide l’enfant à s’individualiser et à trouver son autonomie. L’adulte
accompagne les émotions de l’enfant par la parole en se libérant des jugements des
idées préconçues.
     L’enfant au sein de la crèche ne répond pas à un rôle pré-établi par l’adulte. Il convient
d’observer et de s’extraire face à l’évolution de l’enfant afin d’accompagner ses
changements sans jugements.


a) Eveiller l’enfant :


   La crèche se veut avant tout un lieu d’ouverture à l’environnement, à la nature,
aux sens et à la musique. L’esthétique du lieu de vie est recherchée. Nous partons du
postulat que l’enfant a en lui les capacités de son développement (reportons nous aux
écrits de Maria Montessori). C’est notamment à travers l’aménagement du lieu de vie et
l’attitude des adultes que nous lui apportons les sources nécessaires à son
épanouissement.
   L’enfant est valorisé en tant qu’individu à part entière, il a sa propre personnalité
et la crèche va l’aider à exprimer son potentiel créatif sans chercher le résultat à tout
prix. Les activités qui seront proposées à la crèche auront pour but principal de nourrir
le besoin de découverte et d’expérience du tout petit. Pour contribuer à l’éveil de
l’enfant et l’ouvrir à tout ce qui l’entoure l’adulte se doit d’être un acteur impliqué et
bienveillant. Il accompagne l’enfant et le guide dans ses découvertes. L’adulte prend le
temps d’écouter l’enfant, respecte son évolution et ses disponibilités. Il doit être
confiant et savant dans ce qu’il propose, cela lui permet de connaître le bénéfice apporté
aux enfants. Ainsi la crèche favorise la formation continue de ses professionnels.
L’adulte adapte sa pédagogie en fonction des âges. En fonction des âges les
enfants évoluent dans leurs choix, c’est à l’adulte d’observer les orientations et de
présenter un matériel adapté. Ainsi la disponibilité de l’enfant est respectée en évitant
la sur-stimulation.
     Enfin, une des particularité de la crèche «les Gabignons» est que les enfants de
tous les âges (du bébé au petit enfant de 5-6 ans) évoluent ensemble dans le même lieu.
Il est donc très important d’adapter et d’aménager l’espace de façon à ce que chaque
enfant trouve sa place et puisse s’épanouir pleinement, à son rythme.


b) Respecter les rythmes de l’enfant :


     L’adaptation permet à l’enfant arrivant de faire connaissance avec un nouveau lieu
de vie collectif qui lui est bien souvent totalement étranger. Cette adaptation fait
l’objet d’une attention toute particulière de la part du personnel encadrant et des
parents. En effet au cours de cette période essentielle les professionnels vont profiter
de la présence du ou des parents de l’enfant nouvellement inscrit pour apprendre toute
information utile concernant l’enfant et ses habitudes de vie (alimentation, sommeil,
temps d’éveil) et aussi ses rituels... La période d’adaptation doit permettre d’instaurer
un climat de confiance respective entre l’enfant, le personnel d’encadrement et les
parents. Les professionnels sont attentifs à la manière dont l’enfant appréhende le
départ de ses parents et ils veillent à accompagner l’enfant dans les manifestations de
ses décharges émotionnelles (voir Aletha Solther). La durée de la période d’adaptation
dépendra de chaque enfant, de chaque famille. Grâce à cette période cruciale les
situations délicates pourront être gérées au mieux (séparation difficile, angoisse de
l’enfant ou des parents).
     Les temps de sommeil et le moment du coucher sont l’objet d’une attention toute
particulière. Le rythme individuel de chaque enfant est respecté quelque soit son âge.
De même les temps de repas sont l’occasion de créer une ambiance propice au respect
des rythmes et des besoins de chaque enfant. Nous sommes conscients que la
collectivité peut engendrer une certaine forme de violence chez le tout petit. C’est
pourquoi les professionnels veilleront à développer une écoute active et seront vigilants
à accompagner en douceur l’enfant dans sa découverte de la collectivité.
L’expression affective et le besoin affectif au cours d’une journée de crèche
sont différents d’un enfant à l’autre. Le contact affectif reste à l’initiative de l’enfant.
Le parent a la possibilité d’accompagner son enfant dans le groupe. Au départ du parent
le professionnel prendra le relais et accompagnera l’enfant dans le collectif. Il sera
chargé de son intégration dans le groupe.
     Au cours dela journée le professionnel a la possibilité d’individualiser l’enfant
dans des échanges ou des soins personnalisés. L’enfant s’individualise également dans son
accès à l’autonomie. Faire par soit meme permet de s’individualiser et fait naître
beaucoup d’intérêt chez les petits enfants. L’organisation de l’espace, la démonstration
de ce que l’on peut effectuer seul permet à l’enfant de maitriser son environnement. Il
est important que les adultes prennent le temps d’aider les enfants à faire seul. (voir
Maria Montessorri).

c) Impliquer la crèche dans des valeurs écologiques :


     La crèche favorise tout ce qui est durable et écologique.


     Elle propose des produits frais de saisons pour les en-cas et les goûters de nos
enfants. Tous les produits frais sont de qualité biologique certifiée. De même, la crèche
veille à respecter l’environnement et n’utilise que des produits d’entretien écologiques
ayant un impact moindre sur l’environnement et une meilleure tolérance par les enfants.
L’usage d’un matériel pédagogique respectueux de la santé de nos enfants et de
l’environnement est privilégié (colles, peintures, pâte à modeler...). Ces orientations
demande une recherche continuelle de produits (évolution de l’offre ; des exigences de
la DDASS).
     La crèche est également prête à s’engager pour permettre aux familles l’accès à
des produits locaux qui peuvent être de qualité biologique (livraisons de pain et de
légumes sur l’année 2008 par exemple). Ces ouvertures seront réfléchies et débatues en
réunion associative avant chaque accord.


                                      Pour conclure


     A travers ce document nous espérons avoir transmis les valeurs éducatives auxquelles
nous tenons et que nous défendons. Nous avons voulu avant tout placer l’enfant et son
bien être au centre de nos préocupations ; la crèche devenant ainsi un lieu de référence
pour l’enfant. Accompagner l’enfant et avoir confiance en lui sont nos valeurs.
La richesse des échanges entre les professionnels et les parents, l’implication de tous
dans la gestion et l’organisation de la crèche en font un lieu unique.

Créer un site gratuit avec e-monsite - Signaler un contenu illicite sur ce site

×